Vous utilisez un navigateur obsolète !

L'affichage de la page peut être incorrect.

Les héritiers de O. Bender

Наследники О. Бендера

D'autres publications de cette rubrique (7)
  • Ajouter aux favoris
    Ajouter aux favoris

Un « piège à joueurs » ?

Lu par: 421 Commentaires: 14 Cote de popularité: 35

Il existe beaucoup de systèmes d’exploitation pour les appareils mobiles. Mais avez-vous souvent lu des news sur un malware ciblant, par exemple, BlackBerry ? Les actualités parlent dans la majorité des cas de Trojans ciblant Android. Pourquoi ? La cause principale est que cet OS est très populaire. Les effets de l'activité d'un Trojan ciblant Android et d'un malware ciblant BlackBerry sont incomparables.

Compte tenu du fait que les Trojans ne sont pas des virus, car ils n’ont pas la capacité de se propager sans intervention des utilisateurs, les auteurs de Trojans doivent constamment inventer de nouveaux moyens permettant d'impliquer les internautes dans leur propagation.

Un de ces moyens consiste à diffuser des Trojans sous couvert de jeux populaires sur d’autres plateformes que les boutiques officielles. Qu'est-ce qui est nécessaire pour la propagation massive de Trojans ? Une idée attirante et un maximum de victimes. Une idée "excellente", à laquelle les cybercriminels ont accroché immédiatement, est le jeu de réalité avancée Pokemon Go.

Les Flux RSS d'actualité ont vraiment subi une vague de news liées aux Pokemons.

  • Des journalistes américains ont essayé de capturer des Pokemons lors de l'entretien entre les ministres Lavrov et Kerry.

http://ria.ru/world/20160715/1466716988.html

  • En Turquie, les joueurs sont fans du jeu en ligne Ingress développé par les créateurs de Pokemon GO. Le journal publié sur le site officiel du jeu en témoigne.

Sur la capture d’écran, vous pouvez voir comment les joueurs du groupe vert captent des points de contrôle et en réunissent en se trouvant à Istanbul.

#drweb

Les news ont signalé que certains joueurs se promenaient entre les manifestants en se révoltant parce que ces derniers les empêchaient de jouer !

Le jeu a déjà causé des accidents.

  • Un américain est entré en collision avec une voiture de police, plongé dans le jeu Pokemon GO.

https://life.ru/t/игры/880035/amierikaniets_viekhal_v_politsieiskuiu_mashinu_ighraia_v_pokemon_go

  • Pour un joueur âgé de 28 ans de la ville d’Auburn (New York-États-Unis), la fascination pour un nouveau jeu mobile a abouti à une tragédie. L’homme a eu un accident. Il a été hospitalisé avec des blessures aux jambes.

https://life.ru/t/игры/877363/amierikanskii_voditiel_popal_v_avariiu_ighraia_v_pokemon_go

  • Un résident de la ville de Palm Coast (Floride) a pris des jeunes jouant à Pokemon GO près de sa maison pour des voleurs et a ouvert le feu sur eux, rapporte l’Orlando Sentinel.

http://www.orlandosentinel.com/news/breaking-news/os-man-shoots-teens-pokemon-go-20160716-story.html

Dans certains pays, le jeu est sorti le 4 juillet 2016. Et dès le le 7 juillet, des infos sortaient que le fait que des cybercriminels s’intéressaient au jeu.

Les malfaiteurs diffusent le virus DroidJack (dans le classement Dr.Web - Android.Spy.178.origin) sous couverte du jeu Pokemon GO, ils exploitent le désir des internautes de télécharger le jeu avant la sortie officielle dans leur région. Ceci est rapporté par les experts en sécurité informatique de la Société Proofpoint.

Il est noté que ce virus est capable de contrôler l’appareil mobile, mais il peut également voler des informations personnelles. Les pirates diffusent des versions malveillantes du jeu via des catalogues d'application tiers.

https://www.proofpoint.com/us/threat-insight/post/droidjack-uses-side-load-backdoored-pokemon-go-android-app

Les données concernant votre activité qui sont enregistrées par ce jeu peuvent permettre à toute personne de vous trouver, de surveiller vos déplacements en ville et d’utiliser ces informations contre vous.

A New York, une fille a pu accuser son petit ami de trahison en utilisant le jeu Pokemon Go.

Evan Scribner, séjournant au domicile de son ex petite amie à Bushuike (district de New York), a eu l’imprudence d’ouvrir l’application mobile Pokemon Go pour commencer une chasse aux monstres de poche. Mais l’application a enregistré la date et l’emplacement exact de la capture d’un pokémon. Son amie a remarqué qu’un des derniers Pokémon qu’il avait capturé l’avait été près de la maison de l'ex petite amie de Scribner.

https://lenta.ru/news/2016/07/13/pokemongoproblems

De plus, Pokemon Go permet de créer des pièges dans lesquels des personnes naïves peuvent être attirées et risquent un cambriolage.

…. plusieurs personnes ont créé une balise dans Pokemon GO afin d'y attirer des joueurs insouciants. Le résultat - un vol à main armée.

https://life.ru/t/игры/875883/pokiemony_stali_prichinoi_vooruzhionnogho_oghrablieniia

D'autre part, le jeu est un moyen de se faire de la publicité.

Les pirates de Poodlecorp ont promis de « détruire » le jeu Pokemon GO à l'aide d’attaques DDoS massives.

https://lenta.ru/news/2016/07/20/hackersvspokemon

Dr.Web recommande :

  • Encore une fois, sachez que le téléchargement d’applications (sur les boutiques officielles d'applis ainsi que depuis d'autres sources web) est potentiellement dangereux. Hélas, aucune vérification ne peut exclure la pénétration de programmes malveillants dans les catalogues d'applications officiels. Lorsque vous téléchargez une application, vous devez avoir un antivirus installé sur votre ordinateur.
  • Les joueurs en ligne, mais également tous ceux qui s’intéressent au sujet, représentent une cible pour les pirates en raison de l'intérêt massif pour le jeu. Les spammeurs et les phishers réagissent activement à toutes les nouvelles et les utilisent à leurs propres fins, alors soyez à l’affût : cette année, la popularité des Jeux olympiques va sans doute remplacer celle des pokemons.

Evaluez les publications et recevez des Dr.Webonus ! (1 voix = 1 Dr.Webonus)

Authentifiez-vous et recevez 10 Dr.Webonus pour un lien vers une publication du projet dans un réseau social.

[Twitter]

En raison de limitations techniques liées aux réseaux sociaux Vk et Facebook, nous ne pouvons malheureusement pas vous offrir de DrWebonus. Mais vous pouvez partager gratuitement le lien vers cette publication.

Nous apprécions vos commentaires

10 Dr.Webonus pour un commentaire publié le jour de la sortie d’une news ou 1 Dr.Webonus un autre jour. Les commentaires sont automatiquement publiés et modérés après. Règles de commentaires de news sur le site de Doctor Web.

Pour laisser un commentaire, vous devez accéder au site via votre compte sur le site de Doctor Web. Si vous n'avez pas de compte, vous pouvez le créer.

Commentaires des utilisateurs