Vous utilisez un navigateur obsolète !

L'affichage de la page peut être incorrect.

  • Ajouter aux favoris
    Ajouter aux favoris

Dans le collimateur de « supercookies »

Lu par: 1832 Commentaires: 12 Cote de popularité: 40

Certaines personnes sont encore surprises par le fait qu'après avoir cherché des informations en utilisant un moteur de recherche, elles reçoivent des publicités sur ce sujet. Un jour, l'auteur de cet article a désactivé le blocage des publicités, et immédiatement, des liens redirigeant vers des fichiers malveillants ont commencé à arriver. Les publicités que vous recevez correspondent à vos centres d'intérêt.

La raison de ce phénomène est évidente : des logiciels (surtout ceux qui sont gratuits) récoltent des informations vous concernant, puis ces informations sont vendues.

La Federal Trade Commission (FTC) des Etats-Unis a condamné à une amende de 2,2 millions $ un des plus grands fabricants mondiaux de téléviseurs intelligents, Vizio, pour l'espionnage de ses clients. Les informations reçues ont été revendues par Vizio à des sociétés tierces.

Selon un communiqué de presse de la FTC, Vizio a installé un logiciel espion dans 11 millions de téléviseurs «intelligents», et l'a utilisé pour recueillir des données sur le comportement des utilisateurs, leurs adresses IP, les points d'accès les plus proches et leurs codes ZIP. Le fabricant a également recueilli des données sur la date, l'heure et le canal qui diffusait des émissions vues par l'utilisateur, que cela soit en temps réel ou enregistré. Les informations recueillies ont été vendues par Vizio à des sociétés tierces qui utilisaient ces informations pour afficher des publicités ciblées.

De plus, des informations exhaustives sur les utilisateurs tombaient entre les mains de sociétés spécialisées en publicité : l’âge, le sexe, la situation de famille, le revenu, la formation reçue.

L'éditeur a dissimulé le spyware derrière la fonction Smart Interactivity qui affichait des recommandations et proposait aux internautes de consulter un contenu. En fait, cette fonction ne donnait aucune recommandation et les utilisateurs ne savaient pas que la télévision les « surveillait » de près. Le parquet indiquait que les développeurs de Vizio avaient publié des mises à jour ayant la fonctionnalité Smart Interactivity même pour les modèles de téléviseurs obsolètes, afin de récolter des informations sur un nombre maximum d'utilisateurs.

https://www.ftc.gov/system/files/documents/cases/170206_vizio_2017.02.06_complaint.pdf
http://www.securitylab.ru/news/485264.php

On ne sait pas comment le téléviseur pouvait recueillir de l'information sur le sexe et l'âge. Mais en théorie, c'est possible : les téléviseurs modernes peuvent recevoir des commandes vocales et, par conséquent, ils "entendent" tout ce qui se passe autour d'eux.

Les téléviseurs "intelligents" Samsung non seulement reconnaissent les commandes vocales de l'utilisateur, mais ils sont en mesures de les transmettre à des tiers. "Afin d'assurer le bon fonctionnement de la fonction de reconnaissance vocale, certaines commandes vocales peuvent être envoyées (ainsi que des informations sur votre appareil, y compris des informations sur son identificateur) à des services qui convertissent la parole en texte ou en d'autres formats nécessaires pour la fonction de reconnaissance vocale," - affirment les règles de la politique de confidentialité de Samsung.

En plus de ce qui précède, la société se réserve le droit de conserver les commandes vocales collectées et le texte associé. Ainsi, Samsung peut identifier l'utilisateur et "écouter" tout ce qu'il dit à son téléviseur.

"Soyez attentifs au fait que ce que vous dites ne contienne pas d’informations sensibles, car ces données seront transférées à des tiers", - avertit Samsung. Il en résulte que, par exemple, les mots de passe de ceux qui utilisent des systèmes de paiement en ligne via leur téléviseur "intelligent" sont régulièrement envoyés à des services tiers.

http://www.securitylab.ru/news/471049.php

Un beau cadeau pour les espions !

Mais recueillir l'information n'est pas suffisant, car l'utilisateur d'aujourd'hui a plusieurs ordinateurs et appareils mobiles, il peut se connecter à Internet non seulement de sa maison mais également de son ordinateur de bureau. Il serait encore mieux d'identifier l'utilisateur, quel que soit son emplacement ! Et cela est possible, compte tenu du fait qu’a priori, où qu’elle se trouve, les habitudes et les préférences de la personne ne changent pas.

Un groupe de chercheurs de l'université de Stanford et de l'université de Princeton a développé un système permettant de définir des profils sur Twitter. L'algorithme a choisi le bon profil dans 72% des cas et dans 81% le profil s'est avéré être dans le top 15.

Les chercheurs ont procédé à partir de l'hypothèse que la plupart des gens préfèrent visiter des liens partagés par leurs amis sur les réseaux sociaux que des liens aléatoires. Compte tenu de ces informations, et grâce à un historique de navigateur anonyme (obtenu à l'aide d’un plugin installé dans le navigateur), les chercheurs peuvent calculer la probabilité qu'un utilisateur de Twitter a créé l'historique de navigation. Une telle habitude de suivre les liens démasque l'utilisateur, et le processus prend moins d'une minute.

https://geektimes.ru/post/285646/

Mais que se passe-t-il si l'utilisateur ne passe pas beaucoup de temps sur Twitter ou d’autres réseaux sociaux et ne peut donc pas être « suivi » par les sociétés spécialisées en publicités ? Une fois l’identité de l’utilisateur déterminée, l’idée pourrait être de le suivre via certaines propriétés de son ordinateur. Et c’est tout à fait possible.

Tous les paramètres de son navigateur web et de son ordinateur peuvent être obtenus. Ces données sont combinées en une immense chaîne, qui est ensuite convertie en empreinte digitale de navigateur.

https://habrahabr.ru/company/oleg-bunin/blog/321294

Nous ne citons pas ici tous les paramètres pouvant être utilisés pour créer une empreinte digitale (pour plus d'info, consultez le lien ci-dessus). Mais nous donnons quelques exemples. Le fuseau horaire peut être demandé (ceci permet de localiser votre position avec une précision suffisante pour la publicité), ainsi que la langue du système d'exploitation et la langue du navigateur, la taille de l'écran, la qualité de l’image sur l’écran. Les technologies supportées et les plugins installés dans le navigateur sont également demandés, ainsi que la version du système d'exploitation, le type de processeur, les logiciels installés, et ce ne sont pas les seuls paramètres système utilisés.

Le rendu des polices dépend de la plateforme utilisée. Des images identiques s’affichant dans les fenêtres de différents navigateurs seront converties dans différents tableaux d'octets. Pourquoi cela ? Cela dépend du processeur, de la carte graphique, des pilotes de la carte vidéo, des bibliothèques système, telles que direct X, du rendu des polices, tout cela varie d'un ordinateur à l'autre, c'est pourquoi chaque ordinateur a son propre tableau d’octets en fonction de ses particularités matérielle et logicielle. Et cette longue chaîne obtenue lors de la sérialisation Canvas sera attachée à l’empreinte digitale finale.

Des études ont montré que la précision d'identification de l'ordinateur atteint 90-91%. C'est un excellent résultat pour les curieux !

Dès que cette empreinte est obtenue, il faudrait la cacher sur l'ordinateur afin que l'utilisateur ne puisse pas la supprimer.

Il est connu que le navigateur stocke les paramètres dans les fichiers http cookie. L’empreinte pourrait donc être enregistrée dans ces fichiers, mais les utilisateurs nettoient les cookies. Les spécialistes en publicité utilisent alors des « super cookies » (evercookie, persistent cookie).

Ainsi, ceux qui font de la publicité possèdent plusieurs variantes pour obtenir des informations vous concernant. Les navigateurs modernes utilisent encore Flash, un plug-in qui enregistre également des paramètres dans ses propres « Flash cookies » qui ne sont pas supprimés par les navigateurs.

Jusqu'à récemment, les Flash cookies étaient presque impossibles à supprimer. Une page spécialisée sur le site Macromedia permettait de les supprimer en cliquant sur : " Oui, je veux effacer les cookies Flash ".

Silverlight est un autre plugin de navigateur qui utilise des Cookies Silverlight, qui sont écrits dans Isolated Storage. Ceci est un espace dédié sur votre disque dur utilisé pour le stockage de données. Et ces données ne peuvent pas non plus être supprimées grâce à la fonction de nettoyage des cookies.

L’empreinte digitale peut également être stockée dans le cache du navigateur. C’est un truc assez intelligent : lorsqu’un serveur web passe un fichier à un navigateur, il peut indiquer que ce fichier ne sera pas modifié pour, mettons, les 50 prochaines années, le navigateur ne demandera donc pas de version mise à jour du fichier. Ainsi, les empreintes digitales peuvent être enregistrées comme une partie d’un fichier image, dont les octets gardent les informations cryptées que vous avez sauvegardées. Lorsque l’internaute visite un site, une séquence d’octets est lue depuis l’image pour restaurer les données qui auraient pu autrement être stockées dans un cookie.

Et ce n'est pas tout ! Il est possible d'enregistrer des informations qui ne peuvent pas être supprimées dans HTML5 Session Storage, HTML5 Local Storage, HTML5 Global Storage, HTML5 Database Storage via SQLite (https://ru-sf.ru/threads/neudaljaemye-cookie-evercookie.894)...

Dr.Web recommande :

Les sites et surtout les plateformes de vente vont tôt ou tard vous ajouter à leurs listes pour vous adresser de la publicité et vous n'y pourrez rien. Mais vous pouvez réduire les risques en désactivant JavaScript (pour les sites où ceci est possible) et les plugins non utilisés, en nettoyant régulièrement l’historique du navigateur, c'est-à-dire en supprimant les cookies enregistrés et en vidant la mémoire cache.

Evaluez les publications et recevez des Dr.Webonus ! (1 voix = 1 Dr.Webonus)

Authentifiez-vous et recevez 10 Dr.Webonus pour un lien vers une publication du projet dans un réseau social.

[Twitter]

En raison de limitations techniques liées aux réseaux sociaux Vk et Facebook, nous ne pouvons malheureusement pas vous offrir de DrWebonus. Mais vous pouvez partager gratuitement le lien vers cette publication.

Nous apprécions vos commentaires

10 Dr.Webonus pour un commentaire publié le jour de la sortie d’une news ou 1 Dr.Webonus un autre jour. Les commentaires sont automatiquement publiés et modérés après. Règles de commentaires de news sur le site de Doctor Web.

Pour laisser un commentaire, vous devez accéder au site via votre compte sur le site de Doctor Web. Si vous n'avez pas de compte, vous pouvez le créer.

Commentaires des utilisateurs