Vous utilisez un navigateur obsolète !

L'affichage de la page peut être incorrect.

  • Ajouter aux favoris
    Ajouter aux favoris

La curiosité a tué le poisson

Lu par: 2200 Commentaires: 14 Cote de popularité: 40

Comme chacun sait, il existe plusieurs moyens d’attraper du poisson. La pêche traditionnelle se pratique en présentant un appât aux poissons. Il en va de même sur Internet qui déborde de différents types de cybercriminels. Les utilisateurs ne mordent pas toujours à leurs appâts pour gagner de l’argent facilement ou utiliser des services bon marché, et le Contrôle Parental/Office Control bloque les tentatives de visiter des sites douteux. Les cybercriminels ont donc un problème. Ils doivent faire en sorte que les utilisateurs « nagent » vers l’endroit où ils « les « pêcheurs ») ont positionné leurs lignes.

L’expert en sécurité bulgare Veselin Bonchev a trouvé 324 échantillons de malwares dans des originaus d’emails publiés sur WikiLeaks. La plupart des échantillons étaient des pièces jointes d’email envoyés par des pirates. Les criminels envoyaient ces emails pour compromettre des utilisateurs ou des organisations puis les emails étaient publiés sur WikiLeaks.

Comme l’indiquait Bonchev, les 324 échantillons de malwares sont ceux qu’il a détectés et confirmés au moment de son analyse, mais il pourrait y en avoir bien plus.

http://www.securitylab.ru/news/483438.php

Cela fait partie de la nature humaine d’être attiré par tout ce qui est nouveau, secret et effrayant.

Malheureusement, les criminels peuvent facilement créer un site web et le promouvoir en utilisant des pièges psychologiques. Ils peuvent également publier des infos contenant des liens vers des sites, ou vous adresser un email contenant des pièces jointes infectées ou des liens vers des sites de phishing. Leurs options sont sans limites. Alors, si vous baissez la garde et suivez ces liens, vous pouvez finir en « soupe de poisson » plutôt qu’en détenteur d’une information top-secret.

Dr.Web recommande :

  • Internet n’est pas l’endroit où vous pouvez oublier la sécurité. Surfer sur Internet sans un antivirus est comme marcher dans les endroits les plus dangereux de la planète. Vous en aurez une expérience inoubliable.
  • Nous avons déjà parlé des différentes options de configuration du Contrôle parental/Office Control de Dr.Web. Et que font ceux qui surfent sur Internet avec leur appareil Android ? Il utilisent Cloud Checker Dr.Web!

Sur l’écran principal de l’application, choisissez Cloud Checker.

#drweb

Dans la fenêtre de dialogue, activez le filter URL – cliquez sur le bouton près de l’option Cloud Checker.

Important ! Par défaut, le filtrage est activé pour les ressources Internet.

Par défaut, Cloud Checker bloque l’accès aux sites web connus comme des sources de virus. Dans la liste « Категории », vous pouvez choisir les sites web que vous souhaitez bloquer. Ces catégories sont les suivantes : sites non recommandés, contenu pour adulte, violence, armes, jeux, langage obscène, terrorisme.

Certains utilisateurs peuvent bloquer des sites dans les catégories Email, Réseaux sociaux et Tchats.

Important ! Cloud Checker peut contrôler l’accès aux sites uniquement via les navigateurs natifs Android et uniquement via Google Chrome, Google Chrome Beta, Next, Amazon Silk, Yandex.Browser, Boat Browser, et Boat Browser Mini. Si vous utilisez un auter navigateur, vous devez activer l’option pour sauvegarder l’historique afin que Cloud Checker fonctionne correctement.

Evaluez les publications et recevez des Dr.Webonus ! (1 voix = 1 Dr.Webonus)

Authentifiez-vous et recevez 10 Dr.Webonus pour un lien vers une publication du projet dans un réseau social.

[Twitter]

En raison de limitations techniques liées aux réseaux sociaux Vk et Facebook, nous ne pouvons malheureusement pas vous offrir de DrWebonus. Mais vous pouvez partager gratuitement le lien vers cette publication.

Nous apprécions vos commentaires

10 Dr.Webonus pour un commentaire publié le jour de la sortie d’une news ou 1 Dr.Webonus un autre jour. Les commentaires sont automatiquement publiés et modérés après. Règles de commentaires de news sur le site de Doctor Web.

Pour laisser un commentaire, vous devez accéder au site via votre compte sur le site de Doctor Web. Si vous n'avez pas de compte, vous pouvez le créer.

Commentaires des utilisateurs