Vous utilisez un navigateur obsolète !

L'affichage de la page peut être incorrect.

  • Ajouter aux favoris
    Ajouter aux favoris

Réponse : accès Cloud refusé !

Lu par: 3036 Commentaires: 15 Cote de popularité: 39

Il est courant de penser que placer ses données dans le Cloud assure leur sécurité parce que le fournisseur de services Cloud est responsable des serveurs et assure leur protection de manière professionnelle. Hélas, en réalité, ce n'est pas toujours le cas.

Dans la plupart des cas, le Cloud est un serveur dédié dans un datacenter (centre de données), un serveur virtuel ou un service fourni par une société qui à son tour utilise des centres de données.

Pour fonctionner, le centre de données doit être relié à un réseau électrique et à Internet. Les serveurs peuvent tomber en panne, comme toute machine. Les incendies, inondations, ou autre catastrophe naturelle ainsi que les défaillances des machines ont un impact sur le fonctionnement des centres de données tout comme sur des locaux où se trouvent des serveurs.

En août 2015, au cours d'un orage en Belgique, la foudre a frappé quatre fois un centre de données de Google. À la suite de la catastrophe, les utilisateurs de Google Computer Engine (GCE) - un service de stockage de données dans le Cloud - ont perdu l'accès à leurs fichiers à cause des disques physiquement endommagés.

Bien évidemment, de telles situations sont très rares, en revanche, les attaque DDoS sont devenues une réalité quotidienne dans le travail des fournisseurs de services Cloud.

Aujourd'hui, il n'y a que peu de centre de données qui n’ont jamais subi des attaques DDoS. Certains centres de données connaissent plus de 100 attaques DDoS par mois ! Les propriétaires des centres de données considèrent de telles attaques comme le plus grand risque pour leur entreprise.

Cette tendance n'est pas aléatoire : plus il y a d'entreprises qui stockent leurs informations à distance, plus l'intérêt des cybercriminels pour ces lieux de stockage d'informations grandit. Et la tendance ne fera qu'augmenter.

Toute attaque DDoS signifie pour le propriétaire des données que l'accès à ces données lui est refusé pour une période indéterminée. Avec les conséquences liées à cette situation.

Dr.Web recommande :

  1. Il ne faut pas mettre tous les œufs dans le même panier. Sauvegardez des copies de vos données sur des supports amovibles auxquels vous aurez toujours accès (depuis votre bureau) et mettez ces copies à jour régulièrement.
  2. Prévoyez des mesures de secours au cas où l'accès au service Cloud est impossible. Réfléchissez sur la façon dont votre entreprise fonctionnera si votre serveur de messagerie ou de fichiers Cloud devient inaccessible, prévoyez une marche à suivre pour les employés afin d'éviter le blocage de l'activité.
  3. Tenez compte du fait que vous pouvez ne pas avoir accès à vos données stockées hors de votre bureau. Vos informations et la possibilité de les utiliser ont un coût et de la valeur. Le manque d'accès à vos informations entraîne des retards dans l'activité et de possibles dommages. Evaluez les dommages éventuels. Vous avez le droit de demander un remboursement à de votre fournisseur de services Cloud.

Evaluez les publications et recevez des Dr.Webonus ! (1 voix = 1 Dr.Webonus)

Authentifiez-vous et recevez 10 Dr.Webonus pour un lien vers une publication du projet dans un réseau social.

[Twitter]

En raison de limitations techniques liées aux réseaux sociaux Vk et Facebook, nous ne pouvons malheureusement pas vous offrir de DrWebonus. Mais vous pouvez partager gratuitement le lien vers cette publication.

Nous apprécions vos commentaires

10 Dr.Webonus pour un commentaire publié le jour de la sortie d’une news ou 1 Dr.Webonus un autre jour. Les commentaires sont automatiquement publiés et modérés après. Règles de commentaires de news sur le site de Doctor Web.

Pour laisser un commentaire, vous devez accéder au site via votre compte sur le site de Doctor Web. Si vous n'avez pas de compte, vous pouvez le créer.

Commentaires des utilisateurs