Vous utilisez un navigateur obsolète !

L'affichage de la page peut être incorrect.

  • Ajouter aux favoris
    Ajouter aux favoris

Quel temps fait-il dans le Cloud ?

Lu par: 227 Commentaires: 10 Cote de popularité: 14

Les technologies Cloud font partie de notre vie. Il est souvent plus facile et moins coûteux d'utiliser un service Cloud que de développer son propre service. D’autant plus que de tels services doivent être déployés au sein de centres spécialisés dont la résistance aux pannes doit être plus haute que celle d'une PME du même domaine. Mais le temps est-il vraiment dégagé dans les nuages ?

Selon la politique de Microsoft, il est interdit aux employés d'utiliser des services en ligne appartenant à des sociétés concurrentes.

Parmi ceux qui figurent dans la liste noire des services, quelques noms bien connus comme Slack, Google Docs et Amazon Web Services.

Cette approche, selon la direction de l’entreprise américaine, minimise le risque de fuite d'informations confidentielles importantes.

Un autre programme interdit au sein de Microsoft est Grammarly. Grammarly est conçu pour vérifier l'orthographe et la grammaire, mais ce programme capture et enregistre également toutes les touches pressées. En d'autres termes, tout ce que vous tapez dans un document ou un e-mail peut tomber entre les mains de tiers.

Source

Quelle est la garantie que personne ne lira vos fichiers ou votre courrier (ici, on ne parle pas des services de renseignement, mais seulement des sociétés qui stockent et transmettent vos données) ? D’un côté, ces services garantissent la confidentialité de vos données. D’un autre côté, des systèmes de filtrage automatique scannent vos messages et les employés des sociétés concernées eux aussi peuvent y avoir accès. Ils sont en mesure non seulement de lire votre correspondance mais également d'échanger entre eux des extraits. Il s'agit des développeurs et des spécialistes du marketing qui ont besoin de statistiques relatives aux centres d’intérêt des clients, et des spécialistes appartenant aux groupes de filtrage du contenu interdit. Tout cela peut ne pas sortir de ces groupes. Mais la probabilité existe que des informations puissent être divulguées, la question étant notamment : quel serait le prix proposé pour ces informations ?

Les enquêteurs ont constaté que du 30 Novembre 2017 au 22 Février 2018, une employée d'un opérateur mobile se trouvant à son lieu de travail, consultait en détails les conversations téléphoniques de deux de ses amies.

Elle a ensuite utilisé les données pour faire chanter ses amies via des réseaux sociaux et sur mobile au nom d'une personne inventée.

Source

Un autre type de risque existe via des plugins installés par les utilisateurs eux-mêmes. Il s'agit de services permettant d'élargir certaines fonctionnalités et qui peuvent également avoir un accès au courrier électronique.

Plusieurs entreprises ont rapporté au Wall Street Journal que leurs employés lisent personnellement des milliers d'e-mails.

La société Edison Software Ltd a informé le journal qu'elle a étudié les e-mails d'une centaine de personnes pour développer une nouvelle application.

Une autre société - eDataSource Inc. - explique que les messages électroniques sont lus afin d'améliorer le fonctionnement de certains algorithmes.

Mais ces sociétés n'ont pas demandé l’autorisation de leurs clients.

Source

Enfin, n'oublions pas les fuites d'informations qui ont lieu très souvent dans l'univers numérique.

#technologies #Cloud #fuite

Dr.Web recommande :

Nous devons tous avoir confiance dans différents services. Par conséquent, dans la mesure du possible, nous recommandons de suivre les deux règles suivantes.

  1. S'il est nécessaire d'utiliser des services externes, il est préférable d'exploiter ceux qui appartiennent à de grandes entreprises. Car les entreprises de ce type font attention à ne pas nuire à leur réputation.
  2. Supprimez vos conversations. Cette mesure ne vous protégera pas de l'attention des employés des services utilisés, mais en tout cas, elle empêchera les pirates de voler votre correspondance.

Evaluez les publications et recevez des Dr.Webonus ! (1 voix = 1 Dr.Webonus)

Authentifiez-vous et recevez 10 Dr.Webonus pour un lien vers une publication du projet dans un réseau social.

[Twitter]

En raison de limitations techniques liées aux réseaux sociaux Vk et Facebook, nous ne pouvons malheureusement pas vous offrir de DrWebonus. Mais vous pouvez partager gratuitement le lien vers cette publication.

Nous apprécions vos commentaires

10 Dr.Webonus pour un commentaire publié le jour de la sortie d’une news ou 1 Dr.Webonus un autre jour. Les commentaires sont automatiquement publiés et modérés après. Règles de commentaires de news sur le site de Doctor Web.

Pour laisser un commentaire, vous devez accéder au site via votre compte sur le site de Doctor Web. Si vous n'avez pas de compte, vous pouvez le créer.

Commentaires des utilisateurs