Vous utilisez un navigateur obsolète !

L'affichage de la page peut être incorrect.

La messagerie, seulement la messagerie

Чисто почта

D'autres publications de cette rubrique (7)
  • Ajouter aux favoris
    Ajouter aux favoris

Newsletters envoyées au hasard

Lu par: 180 Commentaires: 12 Cote de popularité: 15

Nos managers sont des gens comme les autres et eux aussi subissent des tentatives de contamination. Ainsi, l'auteur du projet " Lumières sur la sécurité " a reçu un message. Le piège est flagrant, il y avait un Trojan dedans.

#drweb

Le message contenait une commande (d’après le nom de la pièce jointe) adressée à un certain monsieur Koulikov ou bien provenant de ce monsieur. Il était clair que je l’avais reçu par erreur. La curiosité exigeait d'ouvrir l'archive et de regarder son contenu. C'était le but des escrocs. Qu'est-ce qui m'a alerté alors ?

  1. Le message commençait par une salutation (Bonjour…), mais pas de nom (Bonjour M. ….). Cela arrive, mais le plus souvent, même dans des réponses automatiques, on met le nom de la personne à qui on écrit, surtout si l’on écrit directement à un client.
  2. La signature ne contenait aucun numéro de téléphone, ni d’adresse de site web, ni d’adresse email. Et cela aussi peut arriver, parfois on met une signature abrégée lorsque le destinataire est inconnu. Mais la règle exige d'indiquer ses coordonnées dans le premier message de ce genre. C’est notamment indispensable pour un commercial.
  3. Le message ne comportait aucun détail sur la commande. Cela pourrait être plausible si des échanges avaient déjà eu lieu à propos de ladite commande, mais en général, il y a justement des précisions apportées et/ou des commentaires. Ou bien, on peut voir les échanges antérieurs en bas du message.
  4. L'archive était protégée avec un mot de passe. C'est plutôt rare. Si ce message était secret, alors pourquoi indiquer le mot de passe dans le message ? Cela n'a pas de sens, et paraît donc très étrange.
  5. La mise en page. Il n’y en avait aucune, par exemple, pas de retour à la ligne ni après la salutation ni avant la signature.

Bien entendu, chacun de ces détails remarqués séparément ne dit pas grand chose, mais considérés dans leur ensemble, ils peuvent éveiller les soupçons. Nous n'avons pas essayé d'exécuter le document joint mais nous l’avons soigneusement décompressé dans une machine virtuelle et nous l'avons analysé. Il contenait un cheval de Troie.

#message_frauduleux #courrier #spam

Dr.Web recommande :

Pourquoi avons-nous publié cet article ? Les utilisateurs savent maintenant qu’ils doivent être vigilants lorsqu’ils reçoivent des e-mails provenant (soi-disant) de services publics comme les impôts ou autres, parce qu’il y a souvent des articles sur ces sujets. Mais dans le cadre professionnel, des messages de ce genre peuvent également être envoyés par des pirates. Soyez vigilants !

Evaluez les publications et recevez des Dr.Webonus ! (1 voix = 1 Dr.Webonus)

Authentifiez-vous et recevez 10 Dr.Webonus pour un lien vers une publication du projet dans un réseau social.

[Twitter]

En raison de limitations techniques liées aux réseaux sociaux Vk et Facebook, nous ne pouvons malheureusement pas vous offrir de DrWebonus. Mais vous pouvez partager gratuitement le lien vers cette publication.

Nous apprécions vos commentaires

10 Dr.Webonus pour un commentaire publié le jour de la sortie d’une news ou 1 Dr.Webonus un autre jour. Les commentaires sont automatiquement publiés et modérés après. Règles de commentaires de news sur le site de Doctor Web.

Pour laisser un commentaire, vous devez accéder au site via votre compte sur le site de Doctor Web. Si vous n'avez pas de compte, vous pouvez le créer.

Commentaires des utilisateurs