Vous utilisez un navigateur obsolète !

L'affichage de la page peut être incorrect.

La prévention des risques

Правила гигиены

D'autres publications de cette rubrique (56)
  • Ajouter aux favoris
    Ajouter aux favoris

Pourquoi redémarrer son ordinateur après avoir fait une mise à jour ?

Lu par: 8910 Commentaires: 1 Cote de popularité: 2

mardi 29 juin 2021

“Un antivirus normal qui protège. Il consomme très peu de ressources systèmes en comparaison avec d’autres produits. Je suis satisfait que l’on soit passé à Dr.Web. Un autre avantage important est qu’il requiert un redémarrage du système de temps en temps. Parce que rien ne peut forcer un utilisateur à effectuer un redémarrage, surtout lorsqu’il s’agit de le faire sur les laptops. “

Retour sur Dr.Web.

Parmi nos recommandations pour renforcer la sécurité numérique, nous insistons souvent sur l’installation des mises à jour disponibles et des patchs pour fermer les vulnérabilités. Nous profitons de ce commentaire pour rappeler de nouveau qu’il est vraiment nécessaire de faire ces mises à jour.

Aujourd’hui, néanmoins, nous n’allons pas parler des mises à jour en tant que telles, mais plutôt de ce qui vient ensuite, c’est-à-dire le redémarrage de l’ordinateur après cette action. Ceci peut sembler anodin. En effet, nous pourrions penser qu’après l’installation de la mise à jour, l’ordinateur est protégé, que le logiciel concerné a reçu les dernières fonctionnalités et que le redémarrage peut attendre. Alors pourquoi insistons-nous sur ce point ? Certains redémarrent tout de suite leur ordinateur et d’autres attendent. Quelle est la bonne chose à faire ? Reprenons depuis le début.

Tout d’abord, voyons les mises à jour que nous pouvons rencontrer. Il peut s’agir de mises à jour à la fois du système d’exploitation et d’applications tierces. Et à l’intérieur de celles-ci, on peut trouver des mises à jour de modules critiques (drivers, bibliothèques, processus de fichiers exécutables en fonctionnement constant dans la mémoire) ; des mises à jour pour des modules plus généraux comme des fichiers d’aide, des composants multimedia, des fichiers exécutables non critiques etc. Leur principale différence est à quel point elles sont intégrées au système d’exploitation.

Par exemple, les modules ayant une priorité peu élevée peuvent être mis à jour « à la volée » et le redémarrage de la machine n’est pas requis. Ceci est vrai pour de nombreux logiciels qui peuvent être lancés et fermés à tout moment, comme les éditeurs graphiques, gestionnaires de fichiers, applications de musique etc. Dans ce cas, en règle générale, il est suffisant de fermer temporairement le logiciel ou l’application, tandis que la mise à jour viendra remplacer ou modifier les composants concernés et que le programme sera ensuite opérationnel.

Parrallèlement, les modules dits critiques travaillent souvent en coopération étroite avec le noyau système. Leur fonctionnement dépend de différents autres composants du système d’exploitation. Par exemple, si nous souhaitons mettre à jour un module système critique de Windows, le système ne nous autorisera tout simplement pas à le faire car une telle action pourrait violer son intégrité, et il pourrait s’éteindre de manière inopinée. Par conséquent, un tel module peut être mis à jour correctement uniquement s’il n’a pas commencé à fonctionner, c’est-à-dire, concrètement, au moment du lancement du système. C’est pour ces raisons qu’il est nécessaire de redémarrer l’ordinateur. Grâce à cela, les nouveaux composants peuvent remplacer les anciens, et fonctionner correctement.

Il est important de se souvenir que jusqu’à son redémarrage, un système, dans la plupart des cas, ne sera pas en mesure d’appliquer correctement les mises à jour des composants critiques. Ainsi, si une mise à jour visait à fermer une vulnérabilité dangereuse, il est probable que vous ne serez pas protégé sans un redémarrage du système, le système pouvant encore contenir l’ancienne, active (vulnérable) version du module.

Cependant, vous pouvez penser que vous êtes protégé car vous avez (réellement) installé la mise à jour. Et si vous reportez sans cesse le redémarrage, vous risquez de l’oublier, et d’être exposé à un risque de sécurité. De plus, il existe également un risque plus faible, mais possible, que certains composants du système deviennent instables car les modifications devant être appliquées ne l’ont pas été complètement. Vous pourrez alors rencontrer des erreurs de fonctionnement et penser que le développeur n’est pas bon. Résultat, vous passez un mauvais moment et la réputation de l’éditeur est ternie, alors qu’il suffisait simplement de redémarrer le système ;)

Tout ceci est valable pour tous les logiciels. L’antivirus Dr.Web inclut des composants qui travaillent au niveau système et un redémarrage est donc requis pour qu’ils soient correctement mis à jour.

#security #Dr.Web_settings #anti-virus_updates

Le projet Lumières sur la sécurité recommande

Ne rechignez pas à redémarrer après avoir installé des mises à jour. En redémarrant, vous minimisez les risques potentiels de problèmes de stabilité du système et d’erreurs de fonctionnement des logiciels.

Avant de redémarrer votre ordinateur après des mises à jour, sauvegardez vos données importantes et fermez tous les logiciels en cours de fonctionnement.

[Twitter]

Nous apprécions vos commentaires

Pour laisser un commentaire, vous devez accéder au site via votre compte sur le site de Doctor Web. Si vous n'avez pas de compte, vous pouvez le créer.

Commentaires des utilisateurs