Vous utilisez un navigateur obsolète !

L'affichage de la page peut être incorrect.

Ils ont été les premiers

Они были первыми

D'autres publications de cette rubrique (2)
  • Ajouter aux favoris
    Ajouter aux favoris

Il ne faut jamais perdre de vue son ennemi

Lu par: 1834 Commentaires: 15 Cote de popularité: 40

Depuis les années 80, il est devenu évident que les virus informatiques sont un phénomène bien réel. Cependant, à cette époque, le monde n’avait pas encore conscience du fait que cette menace prendrait de l’ampleur pour devenir quasi quotidienne. Eclairage sur l’histoire de la virologie et de la recherche antivirale.

Un parallèle entre une cellule vivante capable d'autoreproduction et un programme informatique a été fait pour la première fois par un étudiant de l'Université de Dortmund, Jurgen Kraus. C'était en 1980. Il a également recensé les virus auto-répliquant qui existaient à cette époque et qui ciblaient les ordinateurs Siemens.

Bientôt une définition claire du terme " virus informatique " est apparue grâce à Fred Cohen, étudiant de troisième cycle à l'Université de Californie du Sud. En 1983, dans son étude " Virus informatiques-théorie et expériences ", il a écrit : " Nous entendons par virus informatique un logiciel qui peut en " infecter "un autre, en y injectant sa copie. L'infection peut se propager via l'ordinateur ou via le réseau. Chaque logiciel infecté peut se comporter comme un virus, en contribuant à la propagation de l'infection ".

Il est intéressant de noter qu'à cette époque, les virus n'étaient pas encore vus comme une menace et que même des spécialistes de la sécurité informatique travaillaient à la création de virus. Fred Cohen a également développé un programme capable de créer secrètement ses propres copies et qui cherchait à se propager au maximum. Cependant, à mesure que le nombre de programmes malveillants augmentait, il est devenu évident que le développement « scientifique » de virus apportait plus de mal que de bien. La considération des virus comme une menace s'est établie à la fin des années 80, avec le développement du réseau Internet.

Dr.Web recommande :

Aujourd'hui, la plupart des logiciels malveillants sont des Trojans (plus de 90%). Ce sont des logiciels malveillants qui ne possèdent pas de mécanisme d'autoréplication et ne sont pas des virus. Et pourtant, ce sont eux qui constituent la menace N°1 pour les internautes.

Le mythe le plus vivant sur les antivirus dit que les logiciels malveillants sont écrits par les mêmes spécialistes qui développent des outils antivirus pour que leurs produits soient mieux vendus. Mais aujourd'hui, le nombre de logiciels malveillants créés par des pirates est tellement énorme que les analystes des laboratoires viraux sont surchargés. Donc, même s’ils le voulaient, ils n’ont réellement pas le temps de développer des virus.

Et l'essentiel : la création de logiciels malveillants constitue une infraction pénale.

Evaluez les publications et recevez des Dr.Webonus ! (1 voix = 1 Dr.Webonus)

Authentifiez-vous et recevez 10 Dr.Webonus pour un lien vers une publication du projet dans un réseau social.

[Twitter]

En raison de limitations techniques liées aux réseaux sociaux Vk et Facebook, nous ne pouvons malheureusement pas vous offrir de DrWebonus. Mais vous pouvez partager gratuitement le lien vers cette publication.

Nous apprécions vos commentaires

10 Dr.Webonus pour un commentaire publié le jour de la sortie d’une news ou 1 Dr.Webonus un autre jour. Les commentaires sont automatiquement publiés et modérés après. Règles de commentaires de news sur le site de Doctor Web.

Pour laisser un commentaire, vous devez accéder au site via votre compte sur le site de Doctor Web. Si vous n'avez pas de compte, vous pouvez le créer.

Commentaires des utilisateurs