Vous utilisez un navigateur obsolète !

L'affichage de la page peut être incorrect.

  • Ajouter aux favoris
    Ajouter aux favoris

L’armada

Lu par: 3381 Commentaires: 15 Cote de popularité: 40

Cette publication a été suggérée par M. Alexander Sh. de Biélorussie.

Une attaque DDoS (distributed denial of service) implique un envoi massif, ciblé ou accidentel, de requêtes à une machine ou un réseau pour rendre son accès momentanément difficile ou impossible. Le serveur attaqué n’a tout simplement pas le temps de traiter toutes les requêtes, il est débordé et devient temporairement indisponible.

Dans l’Internet d’aujourd’hui, l’attaque DDoS est un outil puissant. Peut-être même une arme. Il est communément admis que ces attaques sont le plus souvent utilisées dans les guerres politiques ou commerciales, par vengeance ou tout simplement pour nuire. Mais certaines personnes utilisent les attaques DDoS pour intimider, faire du chantage et extorquer de l’argent.

Des groupes entiers de criminels se spécialisent dans les attaques DDoS. Certains d’entre eux y ont gagné de la célébrité ainsi que des peines de prison – les leaders supposés du groupe Armada Collective arrêtés dans le cadre de l’affaire DD4BC (DDoS for Bitcoin) pourraient bientôt y goûter.

Le groupe a connu la gloire en intimidant plusieurs organisations et propriétaires de sites en perpétrant des attaques DDoS et en demandant une rançon. Parfois, les fraudeurs ont mis à exécution leurs menaces.

Mais il existe aussi des criminels qui ne sont pas effrayés par le destin des attaquants d’Armada Collective.

Selon CloudFlare, un groupe se nommant eux-mêmes également Armada Collective ont envoyé des demandes de rançon de 10 à 50 BTC à une centaine d’entreprises (approx. 6000 € et 30 000€). Tout « délai de paiement » entraînait une augmentation de la rançon. Le refus d’obtempérer entraînait une attaque DDoS d’1Tb/sec. Toutes les entités touchées ont choisi de payer la rançon. Les fraudeurs ont ainsi capitalisé au maximum sur la notoriété d’Armada Collective.

http://www.securitylab.ru/news/481534.php

Les entreprises visées ont versé environ 100 000 $ dans le portefeuille des pirates.

Il s’est avéré qu’au lieu d’avertir les autorités, les victimes ont utilisé Google pour savoir si l’Armada Collective mettrait ses menaces à exécution. La peur les a empêchés d’analyser calmement la situation et de prendre les bonnes décisions.

Dr.Web recommande :

  1. Souvenez-vous que l’extorsion est un crime puni par la loi.
  2. Ne cédez pas aux criminels ! Si vous êtes la cible de criminels, gardez votre sang-froid et faites appel à votre bon sens. Si vous cédez une fois à leur demande, vous deviendrez leur cible privilégiée.
  3. 3Lisez notre publication sur les attaques DDoS et sachez vous protéger et ne jamais devenir un participant involontaire à une attaque.

Evaluez les publications et recevez des Dr.Webonus ! (1 voix = 1 Dr.Webonus)

Authentifiez-vous et recevez 10 Dr.Webonus pour un lien vers une publication du projet dans un réseau social.

[Twitter]

En raison de limitations techniques liées aux réseaux sociaux Vk et Facebook, nous ne pouvons malheureusement pas vous offrir de DrWebonus. Mais vous pouvez partager gratuitement le lien vers cette publication.

Nous apprécions vos commentaires

10 Dr.Webonus pour un commentaire publié le jour de la sortie d’une news ou 1 Dr.Webonus un autre jour. Les commentaires sont automatiquement publiés et modérés après. Règles de commentaires de news sur le site de Doctor Web.

Pour laisser un commentaire, vous devez accéder au site via votre compte sur le site de Doctor Web. Si vous n'avez pas de compte, vous pouvez le créer.

Commentaires des utilisateurs