Vous utilisez un navigateur obsolète !

L'affichage de la page peut être incorrect.

Gardez un œil sur les choses !

Следите за вещами!

D'autres publications de cette rubrique (7)
  • Ajouter aux favoris
    Ajouter aux favoris

Laissé à la dérive

Lu par: 1876 Commentaires: 15 Cote de popularité: 39

« (…) la jeune demoiselle ne s'ennuyait point, et oublia ce que sa marraine lui avait recommandé ; de sorte qu'elle entendit sonner le premier coup de minuit lorsqu'elle ne croyait pas qu'il fût encore onze heures. »

« Cendrillon »

Charles Perrault

Chaque développeur possède sa propre politique de support et d’utilisation de ses logiciels. Les conditions d’utilisation sont stipulées dans les contrats de licence. Mais combien de personnes les lisent ?

Google, par exemple, considère que les mises à jour d’Android doivent être distribuées par les constructeurs qui utilisent cet OS. Le résultat probable de cette politique est que les mises à jour critiques de sécurité n’atteignent pas toujours le client final. Et lorsque la société cesse de supporter les anciennes versions d’Android, l’utilisateur est forcé d’acheter un nouvel appareil avec une nouvelle version système, ou de rester en zone de danger permanent.

Récemment, toute la toile a été chamboulée par un incident qui fait se demander quel sens il y a à acheter des appareils dont le fonctionnement ne dépend pas de l’appareil lui-même mais de son constructeur.

Revolv est un système de hub domotique. L’utilisateur peut communiquer via radio avec les interrupteurs de sa maison, la porte de son garage, son système d’alarme, des capteurs de mouvement et l’air conditionné. La maison peut être contrôlée par Internet depuis une application mobile. Un réglage fin permet à la maison de vivre sa propre vie, en allumant et éteignant par exemple les interrupteurs afin de faire croire qu’il y a quelqu’un à la maison pour dissuader les voleurs.

Google a acquis Revolv en 2014. Sur la base de ce système, d’autres produits –mieux, plus sûrs et plus utiles – ont été développés. Les ressources ont manqué pour continuer à exploiter Revolv et il a été abandonné en mai 2015.

revolv.com

Un utilisateur a découvert cette information par hasard alors qu’il vérifiait le statut d’une requête qui avait été déposée sur un sujet complètement différent. La fin du support dans ce cas ne signifie pas seulement un manque de mises à jour ou d’options de réparation. La situation est bien plus sérieuse : une maison intelligente va perdre ses capacités et cesser de fonctionner, et son propriétaire devra chercher et acheter un nouvel appareil et tout reconfigurer « from scratch ». La garantie a expiré ; toutes les données seront supprimées ; et la sécurité sera réduite à zéro.

medium.com

Dr.Web recommande :

  • La condition la plus importante lors du travail avec un logiciel est de s’assurer que le constructeur délivre des mises à jour. Si ce n’est pas le cas, il existe un risque d’infection permanent puisque les cybercriminels savent que les vulnérabilités ne seront jamais éliminées.
  • Si votre appareil ne reçoit pas de mises à jour, mais fonctionne toujours, vous pouvez installer un antivirus et le paramétrer en mode “paranoïd ».
  • Evitez les interactions entre cet appareil et le réseau.

Evaluez les publications et recevez des Dr.Webonus ! (1 voix = 1 Dr.Webonus)

Authentifiez-vous et recevez 10 Dr.Webonus pour un lien vers une publication du projet dans un réseau social.

[Twitter]

En raison de limitations techniques liées aux réseaux sociaux Vk et Facebook, nous ne pouvons malheureusement pas vous offrir de DrWebonus. Mais vous pouvez partager gratuitement le lien vers cette publication.

Nous apprécions vos commentaires

10 Dr.Webonus pour un commentaire publié le jour de la sortie d’une news ou 1 Dr.Webonus un autre jour. Les commentaires sont automatiquement publiés et modérés après. Règles de commentaires de news sur le site de Doctor Web.

Pour laisser un commentaire, vous devez accéder au site via votre compte sur le site de Doctor Web. Si vous n'avez pas de compte, vous pouvez le créer.

Commentaires des utilisateurs