Vous utilisez un navigateur obsolète !

L'affichage de la page peut être incorrect.

  • Ajouter aux favoris
    Ajouter aux favoris

Des statistiques, des enfants et des escrocs

Lu par: 1534 Commentaires: 16 Cote de popularité: 40

La curiosité de l'enfant est une qualité utile mais dans de nombreux cas, le bon sens peut et doit dominer. Cela est particulièrement vrai pour les liens sur Internet, de nombreux liens sont si attractifs que cela provoque un envie irrésistible de cliquer dessus. Mais c'est ce que cherchent les malfaiteurs. I !ls attirent les internautes sur les pages de phishing sous prétexte de leur afficher des informations intéressantes.

Dans le cadre d’une étude, de faux messages ont été envoyés à environ 1700 étudiants de FAU via e-mail ou sur Facebook.

Les messages envoyés par email ainsi que ceux envoyés via Facebook contenaient un lien et un texte informant que le lien pointait vers des photos du destinataire prises le week-end précédent.

Dans la première étude, les experts ont nommé les étudiants par leurs propres noms. Dans une étude ultérieure, les experts n'ont pas appelés les utilisateurs par leurs vrais noms, mais ont utilisé des informations plus spécifiques sur les lieux où les photos ont été prises : la veille du nouvel an, fêté la semaine dernière, etc.

  • Dans la première étude, qui a utilisé les vrais noms des abonnés ciblés, 56 % des destinataires du message et 38 % des destinataires sur Facebook ont cliqué sur les liens en question.
  • Dans le deuxième message, où les noms des destinataires n'ont pas été utilisés, 20 % des destinataires du message email et 42 % des destinataires sur Facebook ont cliqué sur les liens.

Alors que 78 % des participants ont affirmé qu'ils étaient au courant des risques liés à l'ouverture de liens inconnus ou suspects ! La plupart des répondants ont dit qu’ils ont cliqué sur le lien juste par curiosité, en souhaitant voir les photos

www.securitylab.ru

En général, les statistiques confirment que tout le monde est informé sur les risques potentiels mais que tout le monde les ignore. Les chiffres obtenus lors d'une autre étude sont encore plus effrayants :

Seuls 20 % des participants à la première étude et 16 % pour la deuxième étude ont dit qu’ils ont vraiment cliqué sur le lien. Alors qu’en réalité, le nombre de personnes qui ont cliqué était respectivement de 45 % et 25 %.

Donc, si jamais vos enfants ou vos amis diront que " rien de pareil ne s'est pas passé ", pensez à ces chiffres.

Mais est-ce vraiment terrible de cliquez sur un lien juste pour voir ? Nous n’allons pas y faire encore quelque chose ni d'autres clics ! Nous allons regarder seulement.

La vulnérabilité s'explique ainsi : lorsque l'utilisateur clique sur le lien, en utilisant les attributs target = "_ blank", le navigateur ouvre un nouvel onglet. Ce nouvel onglet a accès, pendant une courte période, à la page source et peut modifier la page précédente.

Par exemple, si l'utilisateur clique sur le lien (qui utilise l’attribut target = " _blank ") sur Facebook, un pirate peut remplacer la vraie page par une fausse, qui plus tard demande à la victime de s'authentifier à nouveau. Ainsi, les données d'authentification seront tombées entre les mains des criminels.

La vulnérabilité de type target = "_blank" est connue depuis deux ans, mais reste présente dans de nombreuses ressources.

www.securitylab.ru

Cela vous arrive-t-il souvent de voir que lorsque vous cliquez sur un lien, un nouvel onglet s'ouvre dans votre navigateur ?

Dr.Web recommande :

  • Malgré tous les avertissements sur les menaces qui nous entourent, les curieux ne laisseront pas sans travail les spécialistes de la sécurité informatique.
  • En cas de doute, vérifiez les statistiques de l'antivirus Dr.Web. Pour entrer dans la fenêtre des statistiques, cliquez sur l’icône #drweb dans la zone de notification puis sur #drweb, mais débloquez d'abord l'accès à cette icône.

    #drweb

  • Mais la curiosité restera bien souvent la plus forte. Pour éviter les visites de ressources malveillantes, vous pouvez utiliser le Contrôle parental. Plus de 50 000 sites dangereux sont ajoutés chaque jour à ses listes noires.

Evaluez les publications et recevez des Dr.Webonus ! (1 voix = 1 Dr.Webonus)

Authentifiez-vous et recevez 10 Dr.Webonus pour un lien vers une publication du projet dans un réseau social.

[Twitter]

En raison de limitations techniques liées aux réseaux sociaux Vk et Facebook, nous ne pouvons malheureusement pas vous offrir de DrWebonus. Mais vous pouvez partager gratuitement le lien vers cette publication.

Nous apprécions vos commentaires

10 Dr.Webonus pour un commentaire publié le jour de la sortie d’une news ou 1 Dr.Webonus un autre jour. Les commentaires sont automatiquement publiés et modérés après. Règles de commentaires de news sur le site de Doctor Web.

Pour laisser un commentaire, vous devez accéder au site via votre compte sur le site de Doctor Web. Si vous n'avez pas de compte, vous pouvez le créer.

Commentaires des utilisateurs