Vous utilisez un navigateur obsolète !

L'affichage de la page peut être incorrect.

  • Ajouter aux favoris
    Ajouter aux favoris

Femmes dans le secteur IT : l'expérience de l'équipe de Doctor Web

Lu par: 7559 Commentaires: 0 Cote de popularité: 0

jeudi 23 mars 2023

Il existe encore un stéréotype très répandu selon lequel les métiers de l'informatique conviennent mieux aux hommes qu'aux femmes. Nous voulons briser ce stéréotype une fois de plus — et nous avons discuté avec nos collègues femmes de leur expérience.

Au département Développement de Doctor Web, près d'un quart des spécialistes (24%) sont des femmes. Nous leur avons demandé de nous dire ce que c'est que d'être une femme travaillant dans l'informatique et ce qu'elles pensent de notre industrie.

Daria, testeur

Expérience en informatique : 3 ans

Expérience chez Doctor Web : 10 mois

Je suis testeur au département des projets réseau - nous sommes responsables du site drweb.com pour les utilisateurs, nos employés, nos partenaires et les entreprises. Dans notre département, on crée de nouvelles sections, pages, bannières pour le site - je les vérifie pour qu'il n'y ait pas de bugs, pour que la mise en page soit correcte. Et je me mets à la place de l'utilisateur et reproduis son comportement, y compris le plus illogique, afin de vérifier toutes les options d'affichage du site.

Evolution professionnelle

Je ne peux pas dire que j'ai toujours voulu devenir informaticienne. J’ai commencé au support technique d'une application mobile d'une petite startup puis je suis devenue testeur dans cette même entreprise.

Avec le temps j'ai atteint le niveau de spécialiste technique. À ce moment-là, différentes formations en ligne sont apparues et j'ai réalisé que c'était ma chance: j'ai vu quel type de produit nous proposions aux gens, leur qualité laissait à désirer, les utilisateurs n'étaient pas satisfaits. J'ai décidé de devenir testeur dans cette entreprise. J'ai suivi des cours, j'ai dépensé 100 000 roubles, je pensais que ça pouvait être rentabilisé en 2-3 mois, et pendant six mois, j’ai beaucoup travaillé. Au printemps 2022, nous avons tous été licenciés. J'ai terminé ma formation en 2 mois et je suis allée sur le site Headhunter, puis j'ai commencé à communiquer avec Doctor Web. Lors de l'entretien final avec mon futur chef, j'ai honnêtement dit ce que je savais et ne savais pas faire et j'ai demandé à apprendre. Pendant les trois mois de stage, j’ai appris tout ce qui me manquait !

À propos du secteur IT

Être un professionnel de l'informatique signifie être toujours dans le flux : vous comprenez où va le marché, ce que vous devez apprendre et vous vous développez constamment. Vous pouvez être un excellent spécialiste, mais si vous ne bougez pas, ou n’anticipez pas - peu importe votre âge et votre position - vous êtes hors jeu.

J'apprécie mon travail quand je suis vraiment utile et nécessaire, quand nous avons de nombreuses tâches intéressantes, quand nous devons trouver quelque chose par nous-mêmes : dans ces moments-là, j'acquiers de l'expérience, et l'expérience dans notre monde est tout.

Le plus difficile, pour moi, a été le moment où j’ai réalisé que je voulais entrer dans le secteur informatique, mais que que je ne savais pas comment faire. Vous ne savez pas par où commencer, quels cours suivre et vous devez vous débrouiller. Si vous avez travaillé comme cuisinier toute votre vie, il est difficile de comprendre et d'accepter que vous pouvez devenir testeur ! Et il est très important de trouver du temps pour étudier - vous devrez peut-être abandonner les fêtes, mais vous devez vous fixer un objectif et y aller. Il y a un marché du travail et on a besoin de gens. C’est aussi un secteur qui paye bien. Il faut continuer à apprendre ! Lorsque vous voyez que cela fonctionne, il y a un désir d'étudier plus et d'aller plus loin.

À propos des femmes en informatique

Pendant très longtemps, il était commun de considérer qu’une personne professionnelle de l’informatique était un homme, un peu en marge, qui codait dans sa chambre ou dans son bureau. Aujourd’hui, on sait que cette personne peut aussi être une femme - si elle est intéressée, alors tous les chemins sont ouverts. Dans le milieu, si vous êtes un bon spécialiste, on vous connait - peu importe que vous soyez un homme ou une femme !

Mais les stéréotypes existent encore. Par exemple, lorsque je rencontre des gens pour la première fois, je vois que certains sont surpris que je travaille chez Doctor Web, surtout à un poste technique. Et ces clichés ont la vie dure car je me suis moi-même vue de manière stéréotypée avant d’entrer dans ce secteur. J'avais peur de ne pas être embauchée parce que je suis une fille, blonde, et j'ai probablement dit une bêtise lors de l'entretien. Par conséquent, je conseille à tous ceux qui se lancent dans l'informatique de trouver du soutien ! Y compris dans la communauté des femmes - il y en a beaucoup. Il existe des chats, des communautés où vous pouvez obtenir de l'aide et des conseils.

Et, bien sûr, j’aimerais qu'il y ait plus de femmes dans l'informatique !

Tatyana, chef de projet dans l'équipe des services Web

Expérience en informatique : 14 ans

Expérience chez Doctor Web : 10 ans

Notre équipe est responsable des services Web de Doctor Web, à l'exception du site Web et des produits Dr.Web Enterprise Security Suite. C'est-à-dire que nous gérons des applications Web - par exemple, un service pour les spécialistes, Dr.Web FixIt!, qui permet de diagnostiquer à distance les incidents de cybersécurité et les Bots pour le réseau VK et Bots Telegram.

Notre département transforme des images (elles sont développées par le département gérant la faisabilité des produits, mais nous participons généralement au processus et travaillons en étroite collaboration) en applications fonctionnelles. Autrement dit, nous traitons à la fois le côté client (frontend) et le côté serveur (backend). C'est comme dans une voiture : il y a ce que le conducteur voit - les boutons, les pédales sur lesquelles il appuie, le volant qu'il tourne - tout cela est le frontend, côté client. Et tout ce qui se trouve sous le capot, tout cela est le côté serveur, la partie backend. Les Devops, c'est-à-dire ceux qui travaillent dans DevOps, s'occupent des deux aspects.

Evolution professionnelle

Ma première rencontre avec l'informatique s'est faite sous la forme de cartes perforées, qui étaient utilisées à la maison comme signets dans des livres de science-fiction. Puis au début des années 2000, en huitième année, j'ai eu mon premier ordinateur, et ça m'a complètement captivé. C'était très intéressant de voir comment tout cela fonctionne - un ordinateur, Internet, des programmes et des jeux - ce qu'il y a à l'intérieur et ce qui peut être fait avec.

Par conséquent, après mon bac, je suis entrée à la Faculté des technologies de l'information de l'Université des communications sur l'eau.

Après l'université, j'ai travaillé comme administrateur système, puis je suis passée d'abord aux tests, puis au web. Je travaille chez Doctor Web depuis près de 10 ans - d'abord dans le laboratoire de test, puis on m'a proposé de créer une équipe de développement front-end, qui est finalement devenue l'équipe actuelle des services Web.

À propos du secteur IT

Pour moi, le plus intéressant en informatique, c'est que tous les trois à cinq ans, vous pouvez évoluer et ainsi continuer à apprendre et conserver votre motivation intacte. Dans le secteur IT, vous pouvez garder votre intérêt très longtemps, parce qu’il y a toujours plein de nouveautés technologiques. Dans le même temps, toute votre expérience antérieure sera utile. C'est pourquoi, à tous ceux qui envisagent de se lancer dans l'informatique, je veux dire : allez-y ! Allez-y si ça vous intéresse. Dans l'informatique, vous pouvez travailler dans des domaines complètement différents, y a le développement, les tests, l'analyse, l'interface utilisateur, l'administration, la gestion.

À propos des femmes en informatique

Le genre de mes collègues n'est pas important pour moi - ce qui compte pour moi est que les gens aiment ce qu'ils font, qu'il y ait une étincelle dans leurs yeux, qu'ils se développent. Et personnellement, je n'aime pas trop travailler avec des gens qui se sont lancés dans l'informatique parce que c'est rentable et prestigieux.

Oui, dans notre profession, il y a plus d'hommes que de femmes, mais il y a environ 15 ans, il y avait beaucoup moins de filles dans l'informatique, et le ratio évolue progressivement. Il me semble superflu de créer spécifiquement une communauté de filles dans le domaine de l'informatique. Je ne voudrais pas que l'attitude soit liée au genre - je voudrais que les compétences professionnelles soient évaluées en premier lieu.

En parallèle, durant ma formation, j’ai régulièrement croisé des stéréotypes sur les IT girls. Certains hommes se permettaient des remarques désobligeantes et mysogines, comme, par exemple, "Une femme programmeuse n'est ni femme ni programmeuse". Classique !

Chez les profs aussi, l'attitude a varié : les filles ne devaient jamais manquer les cours, cela affectait à la fois les notes et l'écriture du mémoire, tandis que les garçons étaient autorisés à ne pas se présenter, sous prétexte qu'ils travaillaient en parallèle de leurs études. Comme si les filles ne pouvaient pas travailler. En conséquence, j'ai généralement été en cours l’année et j'ai travaillé à temps partiel l'été, parfois en automne aussi. Mais il était difficile de faire mes études et de travailler en parallèle.

Après l'université, lorsque j’ai cherché un emploi, j'ai été confrontée au fait que les postes vacants en informatique indiquaient le sexe du candidat - bien sûr, masculin. Cela m'a beaucoup amusé, mais je répondais quand même - avec un commentaire disant que si c'était si important pour eux, je pourrais aller travailler en pantalon. Puis j'ai trouvé un emploi d'ingénieur de support technique, mais le profil de cette entreprise n'était pas informatique. Au travail, mes collègues voulaient savoir si cela me dérangeait s'ils disaient des mots grossiers devant moi, si je pouvais tenir un tournevis et un fer à souder dans mes mains. Et, bien sûr, ils m'ont demandé : « Et toi en tant que fille, comment te sens-tu dans l'administration système ? Où vas-tu avec tout ça ?" Ils voulaient dire que l'administration système pour une fille, c'est bizarre et ne mène nulle part.

Mais après j'ai travaillé dans des entreprises où l'informatique était un cœur de métier, et franchement, je n'ai plus jamais rencontré de telles bêtises, surtout chez Doctor Web. Mais bien sûr ce n'est que ma propre expérience.

Véronique, webmaster

Expérience en informatique : 1 an et demi

Expérience chez Doctor Web : 4 mois

Je suis webmaster/développeur front-end. Notre département est responsable des sites Web - pour que tout fonctionne bien, soit mis à jour à temps et soit beau. Nous publions des news et des rapports, préparons des messages pour des newsletters, mettons à jour des pages, créons des pages d'atterrissage et de nouvelles pages.

Evolution professionnelle

Je me suis intéressée au développement de sites Web à l'école, mais pour poursuivre mes études, j'ai choisi une autre spécialité et j'ai obtenu une maîtrise en gestion stratégique. En 2021, j'ai découvert les cours Yandex.Practicum, je me suis souvenu que j'étais autrefois intéressée par le développement et j'ai décidé d'essayer de suivre un cours front-end. C'était parfois très difficile, mais très intéressant. Et surtout, j’ai eu ce sentiment merveilleux de faire ce que j’aimais vraiment.

Ensuite, je suis devenue étudiante senior à Yandex.Practicum, aidant les nouveaux étudiants à comprendre la partie théorique de la formation et donnant des recommandations sur la façon de corriger les erreurs dans le code. J'ai été également mentor-réviseur à la Yandex Academy, dans le front-end pour les écoliers, pour aider les enfants à faire leurs devoirs, partager du matériel utile, réviser le code, donner des recommandations pour corriger les erreurs et noter les élèves. Et maintenant je suis chez Doctor Web !

À propos du secteur IT

L'essentiel, pour moi, lorsque l’on travaille dans l'informatique est de ne pas perdre sa curiosité, de ne pas avoir peur d'essayer de nouvelles choses et de ne pas s'inquiéter si quelque chose ne fonctionne pas du premier coup. Il est important de ne pas avoir peur de faire des erreurs, car sans erreurs il n'y a pas de progrès, et de demander de l'aide. Maintenant, l'industrie est pleine de "défis" qui n'existaient pas auparavant. Et l'adaptation constante à des conditions en évolution rapide est la chose la plus difficile dans notre profession. Vous devez rester dans le contexte tout le temps et approfondir vos connaissances.

À tous ceux qui veulent s'essayer à l'informatique, je donnerais ce conseil : essayez. Il existe de nombreux domaines dans ce secteur (front-end, back-end, développement mobile, tests). Personnellement, j'aime beaucoup le front-end car on voit rapidement le résultat. Et parfois il arrive de sentir la vraie magie quand tout fonctionne du premier coup.

À propos des femmes en informatique

Bien sûr, les expériences des femmes et des hommes dans l'industrie sont différentes - les filles qui sont maintenant entrées dans la profession ont rencontré beaucoup plus d'obstacles sur leur parcours. Par exemple, dans l’enfance, les parents choisissent plus souvent pour les garçons des cours de robotique que pour les filles. Quand j’étais moi-même à l’école, on m’a demandé pourquoi je lisais un livre sur HTML, parce que " le développement n’est pas pour les filles ".

Les stéréotypes existent, mais je pense qu’il y en a maintenant moins. Ni pendant mes études, ni pendant mon travail, en particulier chez Doctor Web, je n’ai personnellement été confrontée à des stéréotypes. Les chances deviennent égales pour tous – les mêmes cours en ligne sont disponibles pour presque tout le monde. Mais je voudrais voir plus de femmes lorsque je parcours la liste des speakers lors de certaines conférences informatiques, afin que l'on puisse se réunir et partager notre expérience. Il existe différentes communautés de femmes dans l’informatique, par exemple, l’organisation internationale Women in Tech. Ce serait bien si d’autres communautés similaires existaient. C’est génial quand, en discutant de divers sujets informatiques, vous ne devez pas vous inquiéter d'être mal vue.

Le projet Lumières sur la sécurité recommande

Que vous soyez une femme ou un homme : étudiez, apprenez de nouvelles choses, n'ayez pas peur d'expérimenter et de poser des questions. Faites ce que vous aimez !

#historique #mythe #psychologie #technologies

[Twitter]

Nous apprécions vos commentaires

Pour laisser un commentaire, vous devez accéder au site via votre compte sur le site de Doctor Web. Si vous n'avez pas de compte, vous pouvez le créer.